Vous êtes ici : HomeLa FTLB ?Rôle et missions

Les rôles et missions de la FTLB

Missions / Valeurs  / Objectifs définis en concertation avec l’ensemble du personnel

 

Objectif  de la Fédération : Faire vivre l’économie touristique de la province de Luxembourg.

Moyen pour y parvenir : repositionner la FTLB dans l’échiquier touristique en ciblant ses missions pour qu’elles soient complémentaires à celles des maisons du tourisme, SI, WBT, CGT.

La FTLB, ses 4 missions :

  • Promouvoir la destination et ses offres, préalablement développées, sur les marchés prioritaires et émergents
  • Fédérer et accompagner les acteurs du tourisme, publics et privés (Mt, Si, prestataires …)
  • Développer davantage de synergies avec les opérateurs d’animation économique de la province (Chambre de commerce, Idélux,…)
  • Missions futures de la FTLB: la commercialisation et la veille touristique.

 Le tout complémentaire aux missions MT, SI, WBT, CGT.

 

Comment remplir cette mission ?

Pour remplir sa mission de "fédération", la FTLB devra développer les compétences de son personnel, mettre son expertise à disposition des acteurs du tourisme et devenir un acteur de référence.

Par sa position de référence, son accompagnement et son contact établi avec les acteurs sur le terrain, la FTLB sera en mesure remplir sa mission de "promotion".

Elle devra faire remonter les attentes, analyser les offres et les marchés, créer la cohérence entre les acteurs, s'imprégner et insuffler la culture de l'innovation.

Elle promouvra l'offre du territoire en mobilisant habitants et professionnels du tourisme autour des valeurs de la marque Ardenne.

Pour savoir si la FTLB a rempli ses missions, elle devra constamment mesurer l'efficacité de ses actions, les évaluer et les adapter.

 

Quelles sont les valeurs de la FTLB ? Service - Professionnalisme - Intégrité - Adaptation - Créativité - Bien-être 

 

L’équipe ?

Afin de rencontrer les missions et les valeurs déterminées ensemble, la dynamique mise en place du point de vue de l’organisation a pour objectifs la transversalité et le décloisonnement entre les services, les départements et les personnes.

Notre ambition : être professionnel, au service de nos partenaires et des prestataires en s’adaptant aux évolutions des métiers et aux attentes des clients dans un souci permanent d’intégrité, de créativité et de bien-être.

Pour ce faire, nous devons travailler ensemble en permanence et échanger, croiser nos idées et nos travaux. Les responsables de département, sous le pilotage de la direction, devront insuffler, entretenir et encourager cette dynamique croisée et décloisonnée.

Quatre départements sont identifiés :

-          Affaires générales, ressources humaines et financières dépendant directement de la Direction

-          Trois départements avec à leur tête un responsable :

  • Production de contenu et bases de données - Carine Binet  ;
  • Accompagnement, communication et commercialisation - Christelle Poncelet ;
  • Stratégie marketing, Veille, projets européens  & Animation du territoire - Frédéric Rousseau.

 

Des cellules et des groupes de travail transversaux sont mis en place.

On entend par cellule, un pool de personnes chargées de concevoir et/ou de mettre en œuvre un certain nombre de tâches liées à une mission ou un projet de la FTLB.

On entend par groupe de travail, un ensemble de personnes chargées de réaliser une des missions ou un des projets de la cellule dont il dépend.

 

Des profils sont définis

-          Coordinateur général :

Au sein d'une cellule ou d'un groupe de travail, il a pour mission de coordonner l’action de différentes personnes qui ne sont pas nécessairement issues d’un même département,  en vue de réaliser un projet ou une tâche. Il rend compte au responsable de département dont dépend la cellule  ou le groupe de travail. Il le tient informé régulièrement de l’état d’avancement, des freins et des solutions qu’il propose.

-          Support de coordination : Il épaule le coordinateur général et le remplace en son absence. Il reste sous l’autorité de son chef de département.

-          Collaborateur : Il fait partie d'une cellule ou d’un groupe de travail dans lequel il apporte son aide, son expertise, sa connaissance pour la bonne mise en oeuvre d'un projet ou d’une tâche.

 -          Opérateur de bases de données : Il veille à l’exploitation des données dans un ensemble de catégories d’HADES.

 -          Expert : L'expert est une personne qui maîtrise un domaine de compétence, qui dispose de connaissances approfondies et une solide expérience dans une matière.

 

Selon le Code wallon du tourisme

Ce code a été modifié par:
- l’arrêté du 23 septembre 2010;
- l’arrêté du 15 mai 2014;
- le décret-programme du 3 décembre 2015;
- le décret du 17 décembre 2015;
- le décret du 10 novembre 2016.

TITRE II. - Des organismes touristiques

CHAPITRE Ier. - De la reconnaissance

Section Ire. - Du principe et du contenu

Art. 32D. Nul ne peut faire usage des dénominations "<fédération> provinciale du tourisme", "maison du tourisme", "office du tourisme" et "syndicat d'initiative" ou d'un autre terme, traduction ou graphie susceptible de créer une confusion, sans avoir été reconnu en cette qualité.

Section II. - Des conditions de reconnaissance et de son maintien

Art. 33. D - 

Est reconnu comme fédération provinciale du tourisme toute association sans but lucratif, toute fondation ou tout service d’une administration provinciale qui remplit les conditions suivantes:

1° avoir pour but le développement et la promotion du tourisme de la province (notamment par:

a) l’étude, la conception, l’élaboration et l’organisation d’actions à l’échelon provincial et supracommunal en concertation avec les organismes touristiques de son ressort, la ou les intercommunales de son ressort oeuvrant dans le tourisme, ainsi qu’avec tout service de son administration communale ou provinciale en charge d’une attraction touristique;

b) la promotion des actions visées au a);

c) le soutien aux organismes touristiques à un meilleur usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le cadre de leurs missions, sous la coordination du Commissariat général au Tourisme. – Décret du 10 novembre 2016, art. 15, 1))

2° avoir un ressort couvrant le territoire d’une province au maximum et n’empiétant pas sur celui d’une autre fédération provinciale du tourisme;

3° respecter, le cas échéant, les articles 3, 8 et 9 de la loi du 16 juillet 1973.

Le maintien de la reconnaissance comme fédération provinciale du tourisme est en outre subordonné au respect des conditions suivantes:

1° inscrire son action dans la politique menée par la Région wallonne en matière de tourisme;

(2° coordonner les actions entreprises par les maisons du tourisme de tout ou partie de son ressort, en ce compris des maisons du tourisme relevant pour partie d’une autre fédération provinciale du tourisme. – Décret du 10 novembre 2016, art. 15, 2))

Articles relatifs

Free business joomla templates

Distributed by SiteGround